Vernissage de l’exposition « La vie dans le viseur »

2016-02-Expo Vire Serge Philippe Lecourt-9

Le vernissage de l’exposition La vie dans le viseur de Serge Philippe Lecourt aura lieu ce vendredi 4 mars à partir de 17h à la chapelle du musée de Vire.

Extrait du dossier de presse :

Du 26 février au 10 avril 2016, le Mois de la photographie en bocage normand présente à la chapelle du musée de Vire une exposition inédite du photographe Serge Philippe Lecourt dans le cadre de sa 15e édition sur la thématique « Figures ». Cet ensemble donne à voir une partie de son parcours photographique qui le mène et le ramène toujours vers l’humain, dont il a partagé le quotidien aux quatre coins du monde, de sa Normandie natale à la Syrie en passant par l’Europe, les États-Unis et l’Amérique du sud.

L’exposition, intitulée « La vie dans le viseur« , se compose d’une quarantaine de photographies grand format en noir et blanc et d’un diaporama d’une centaine d’images complémentaires. à cette occasion, Serge Philippe Lecourt éditera un coffret de huit cartes postales.

La vie dans le viseur

Serge Philippe Lecourt propose un parcours d’exposition à travers les principales thématiques de son oeuvre : l’enfance, l’amour, le travail des champs, le monde de la rue et la création artistique. Avec l’empathie qui caractérise son regard, il révèle ce que les gens vivent à travers des images prises sur le vif qui sont autant de petites victoires sur l’oubli. Ses photographies permettent de partager un instant du quotidien d’une jeune cubaine donnant le sein à son enfant, d’un paysan charriant du foin dans le bocage normand ou encore d’une vieille dame se peignant les cheveux au coeur d’un village portugais. Oscillant entre travail documentaire et ambition esthétique, le photographe réussit à transcender la banalité de ces gestes en scènes sacrées d’un quotidien universel grâce à la beauté de la lumière et de la composition.

Un million d’images

Serge Philippe Lecourt est un photographe professionnel indépendant. Il s’inscrit dans la grande lignée du photoreportage qui saisit l’humain dans son environnement.

Son credo ? « Il est très difficile de faire des photos sans appareil photo ». Ainsi, toujours équipé d’un ou de plusieurs appareils autour du cou, il photographie chaque jour, documentant de façon obsessionnelle les mêmes thématiques depuis trente ans (notamment la dichotomie entre monde urbain et monde agricole, l’enfance et ses jeux, l’amour, la souffrance, les artistes au travail, les fêtes populaires…). Confronté très jeune au monde du travail et à la dureté de la vie, Serge Philippe Lecourt n’a cessé de photographier l’homme dans son milieu professionnel mais aussi les êtres fragiles, les solitudes et autres cabossés de la vie, s’intéressant de près aux inégalités sociales tout au long de son parcours professionnel.

Chroniqueur de la vie de ses contemporains, son oeuvre, composée d’un million d’images, illustre bien cette réplique de Molière, qui entre en résonance avec le thème « Figures » de l’édition 2016 du Mois de la Photographie en Bocage normand :

« Chacun fait ici-bas la figure qu’il peut. »

Publicités