Senghor : « un porteur d’espoir »

Serge-Philippe-Lecourt-Colette-Senghor-Dornano-Maurice-Druon-2004

© Serge Philippe Lecourt, Anne D’Ornano, Mme Colette Hubert Senghor et Maurice Druon, inauguration du collège Senghor d’Ifs en 2004.

Extrait du discours de Maurice Druon en hommage à Léopold Sédar Senghor à l’occasion de son 90e anniversaire en 1996 célébré à l’UNESCO :

« Son nom s’apparente au portugais « Senhor » qui veut dire seigneur. Senghor est un seigneur du siècle.

     Sa nature est la diversité, sa volonté, l’excellence, sa recherche, l’unité.

     Il est et restera un des grands hommes de ce siècle. Grand par son œuvre poétique, vaste, nombreuse, originale ; grand par sa pensée et son action politiques ; grand par la manière dont il a organisé l’indépendance de son pays ; grand par le sage désintéressement avec lequel il a exercé le pouvoir ; grand par la façon dont il a su le quitter, volontairement, en le transmettant au plus apte et au plus sage ; grand pour avoir donné à la « négritude » ses lettres de noblesse ; grand pour avoir été l’inspirateur de la Francophonie institutionnelle ; grand pour avoir inlassablement favorisé le dialogue des cultures, grand pour avoir mis dans notre siècle tragique, un peu de lumière.

     En célébrant aujourd’hui Léopold Sédar Senghor, nous célébrons un porteur d’espérance. »

Découvrez l’intégralité du discours en cliquant ici.

Publicités