Michel Drucker inaugure une salle viroise à son nom

« On appartient toujours au pays de son enfance. »

© Serge Philippe Lecourt, Michel Drucker inaugure une salle à son nom : la Halle Michel Drucker, Vire, 21 mai 2016.

Beaucoup de chaleur (dans les deux sens du terme !) ce samedi après-midi à La Halle de Vire… pardon, à la Halle Michel Drucker de Vire puisque l’enfant du pays était de retour afin d’inaugurer une salle à son nom. De nombreux Virois étaient présents pour rencontrer Michel Drucker et pour se faire dédicacer son dernier livre « Une année pas comme les autres » (éditions Robert Laffont). Malgré les années, sa mémoire du territoire est toujours aussi vive : il cite avec acuité les communes alentours comme Truttemer, Maisoncelles, Sept-Frères, St Sever, St Germain de Tallevende… et n’a pas oublié non plus les noms de ses amis de jeunesse.

Pendant toute la journée, au sein « des vrais gens » selon son expression, Michel Drucker a montré son attachement au bocage virois, faisant écho à sa chanson préférée de Jean Ferrat :

 » Nul ne guérit de son enfance

Belle cruelle et tendre enfance
Aujourd’hui c’est à tes genoux
Que j’en retrouve l’innocence
Au fil du temps qui se dénoue « 

Publicités