Retour en images sur… Paris Photo 2016

© Serge Philippe Lecourt, Paris Photo au Grand Palais, novembre 2016.

Pour ses vingt ans, la plus grande foire photographique du monde « Paris Photo »­ n’a pas failli à sa réputation de qualité. Cette année on pouvait assister à un grand retour des valeurs sûres : Vintages des grands classiques et prépondérance du noir et blanc. Balade (très) subjective à travers les allées bondées du Gand Palais.
Assez surprenant cette année le retour en force des grands maîtres de la photographie du 20ème siècle. Les images se succèdent, « l’atelier de Mondrian » de Kertész, les incomparables natures mortes de Sudek, les gitans de Koudelka, « le baiser de l’hôtel de ville » de Doisneau, plusieurs classiques de Sabine Weiss … Les amoureux des « belles images » sont servis d’autant plus qu’il s’agit souvent de tirages vintages tirés par leur auteur ou sous leur contrôle.

AVEDON PARTOUT

Sans doute en raison de son exposition à la Bibliothèque nationale de France, on rencontre des icônes du célèbre portraitiste américain dans nombres de galeries dont son célèbre portrait d’Eisenhower et son énigmatique capture de Marylin Monroe (peut-être le plus beau portrait jamais réalisé de l’actrice.

(RE)DECOUVERTES

Cette année, j’ai été frappé de par le retour au format modeste des œuvres, c’est un retour au format intime et conforme aux origines. Exit également les encadrements trop clinquants. Retour à la sobriété des beaux jours et franchement cela ne fait pas de mal.
J’ai pu ainsi apprécier de belles images de Leon Levinstein bien mises en valeur sur un grand mur de la galerie Howard Greenberg. Dans cette même galerie et chez Camera Work, on pouvait y admirer également de magnifiques vintages de Louis Faurer (par ailleurs à l’affiche en ce moment à la fondation HCB). Auteur méconnu, il bénéficie enfin d’une reconnaissance du milieu et du public averti.

MES CHOIX DE GALERIES CETTE ANNÉE

MON LIVRE PRÉFÉRÉ

Louis Faurer aux éditions Steidl
Publicités