Le jour où j’ai rencontré Michèle Morgan (1920-2016)

serge-philippe-lecourt-michele-morgan-paris-aout-1992-5

© Serge Philippe Lecourt, Michèle Morgan, Paris, 1992.

Au début des années 1990, une agence photo me demande des visuels de la rue de Rivoli, à Paris. Il fait beau ce soir d’été mais le vent souffle. Devant moi, sous les arcades, un couple élégant se dirige vers la place de la Concorde. Soudain, j’aperçois au sol un foulard que je ramasse et me dirige vers la femme qui l’a visiblement perdu. « Madame ! vous avez perdu votre foulard ! » Elle se retourne et je me retrouve en face de la plus grande star du cinéma françaisMichèle Morgan accompagné de son mari Gérard Oury.

Je suis intimidé, je ne sais quoi dire. Ce n’est pas un cliché de dire que ses yeux sont vraiment magnifiques, ils m’ensorcellent. Je n’ose lui demander un portrait. Elle me devance en me le proposant gentiment : « Juste une ». Je déclenche alors mon Leica. Elle voit que je suis très intimidé car je tremblote en déclenchant. Pour détendre l’atmosphère elle me lance avec un beau sourire: « vous n’êtes pas parisien, jeune homme, d’où venez-vous? » Je lui dis que je suis de Normandie et elle me répond non sans  fierté qu’elle aussi elle est normande ! Nous rions quelques secondes, elle me remercie pour son foulard puis nos chemins se séparent. Il me faut quelques minutes pour me remettre de cette émotion avant de m’apercevoir qu’en fait, j’avais rembobiné mon Leica sans l’avoir rechargé… en d’autres termes, je n’avais rien dans la boîte ! et j’étais bien trop timide pour redemander un portrait.

J’ai suivi le couple comme un paparazzi jusqu’à la place de la Concorde où je les ai photographiés au téléobjectif… je n’en suis pas fier d’autant plus que j’étais persuadé d’avoir fait un beau portrait mais quelle rencontre !!
serge-philippe-lecourt-michele-morgan-paris-aout-1992

© Serge Philippe Lecourt, Michèle Morgan et Gérard Oury, Paris, 1992.

Publicités